Connectez-vous

Economie

CHINE : Rebond de l’activité manufacturière en novembre

Publié

le

                                                       

L’activité manufacturière en Chine a progressé de manière inattendue en novembre, enregistrant sa première hausse depuis août alors que les pressions sur les chaînes d’approvisionnement se sont atténuées et que les restrictions électriques ont été assouplies, un soulagement pour un secteur faisant face à une hausse des coûts des matières premières.

Selon des données officielles communiquées mardi, l’indice PMI manufacturier s’est établi à 50,1 en novembre, contre 49,2 le mois précédent, alors que les analystes attendaient un rebond moins marqué (49,6).

L’indice des directeurs d’achats (PMI) pour le secteur manufacturier, calculé par le cabinet IHS Markit pour le groupe de médias Caixin, s’est établi à 50,6 en mars après 50,9 en février.

Il s’agit du plus bas niveau de cet indice depuis avril 2020, au moment où l’économie chinoise sortait de sa paralysie provoquée par l’épidémie de COVID-19. Il reste toutefois en territoire légèrement positif : un chiffre supérieur à 50 témoigne d’une expansion de l’activité. En deçà, il traduit une contraction.

La baisse de l’indice révèle que « la reprise post-épidémique continue à fléchir », a commenté l’économiste Wang Zhe, cité par Caixin.

L’indicateur contraste avec l’indice d’activité manufacturière officiel publié mercredi par le Bureau national des statistiques (BNS).

Ce dernier s’est établi à 51,9 points en mars contre 50,6 en février, soit son meilleur score depuis trois mois.

« Pris ensemble, ces chiffres révèlent un léger rebond de l’activité, mais pas un retour au rythme de croissance rapide constaté l’an dernier », a commenté le cabinet Capital Economics.

L’indice Caixin est plus concentré sur les petites entreprises et l’exportation, ce qui semblerait indiquer que l’économie chinoise s’appuie désormais davantage sur son marché intérieur, selon la même source.

D’après Caixin, le sous-indice des nouvelles commandes à l’exportation s’est cependant installé en mars en territoire positif pour la première fois depuis le début de l’année, signe encourageant de la demande extérieure pour les usines chinoises.

Mais l’emploi dans le secteur manufacturier a continué à baisser pour le quatrième mois consécutif, selon l’étude.

Dans le secteur des services, l’activité a progressé en novembre à un rythme moins important qu’en octobre, montrent les données du Bureau national de la statistique (BNS), alors que des mesures de confinement ont été imposées par endroits pour contrer des foyers de contamination au coronavirus.

                                                                                                                                   Louisa-Carla (coll)

Advertisement
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *