Connectez-vous

Société

Département du Littoral : Le préfet Alain Orounla interdit de prendre des arrêtés

Publié

le

Cotonou assiste à une mise en veilleuse du nouveau préfet du département du Littoral, Alain Orounla. « …Il vous est désormais interdit prendre toute sorte arrêté jusqu’à nouvel ordre », a-t-on lu dans une correspondance du ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale, Raphaël Akotègnon.

La proactivité du préfet Alain Orounla, ex-ministre de la communication et porte-parole du gouvernement de Patrice Talon a suscité ces derniers jours d’énormes polémiques. Les raisons évoquées pour justifier l’’arrestation des prostituées dans la ville de Cotonou ne faisaient déjà pas l’unanimité, quand est intervenue la décision de la réorganisation de la circulation des mini-bus et cars dans la ville. Deux gares routières sont créées sur les sites de Vodjè et Abattoir, loin du marché Dankpa. Une décision a induit des coûts supplémentaires en matière de transport, et suscité de vives réactions de la part des femmes qui fréquentes le marché.

L’opérationnalisation de ces gares a démarré le lundi, et ce jeudi 2 décembre, le ministre a instruit le préfet aux fins d’y surseoir. Mais pour sans doute calmer les ardeurs du nouveau préfet, il est interdit de prendre des arrêtés jusqu’à nouvel.

Advertisement

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *