Connectez-vous

Afrique

Installation des membres de la Ceni au Madagascar: la polémique s’installe

Publié

le

Au Madagascar, les neufs nouveaux membres de la Ceni ont prêté serment mercredi 1er décembre 2021 sur fond de contestation.

«Je jure d’accomplir leur devoir avec intégrité et en toute impartialité, dans le respect de la Constitution ». C’est en ces termes que les neufs nouveaux membres de la Ceni ont prêté serment devant le Chef de l’Etat et un parterre de personnalités politico-administratives. Une cérémonie qui s’est déroulée sur fond de tensions. Les malgaches doutes de l’indépendance et de la sincérité de certains membres de cette structure en charge de l’organisation des élections.

L’éthique des membres, l’indépendance de l’institution se trouvent au cœur de cette polémique. Le chercheur en sciences politiques Juvence Ramasy a tenté d’analyser. « La mise en place de cette nouvelle institution suscite la polémique, comme on l’a vu pour les nominations où il y a des conflits d’intérêts, qui pourraient remettre en doute leur légitimité, voire biaiser le jeu politique et électoral du prochain cycle à venir. », a-t-il souligné. Selon lui, c’est une pratique qui a déjà existé dans les précédents régimes. « Mais ce n’est pas une excuse. C’est dommage parce qu’avant même le début de leur mandat, il y a un certain nombre de doutes. Et bien sûr, ça fait le jeu de l’opposition », a commenté le chercheur.

Advertisement
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *