Connectez-vous

Afrique

Restrictriction/Variant Omicron: l’UA crie à « l’injustice »

Publié

le

En visite à l’ONU ce mercredi 1er décembre 2021, le président de la commission de l’UA a condamné le traitement dont font l’objet certains pays africains par rapport au variant Omicron.

« Il a été révélé que ce virus là existait dans un ou deux pays européens bien avant les révélations faites par l’Afrique du Sud », a lâché Moussa Faki Mahamat, le président de la commission de l’Union africaine. Pointant d’un doigt accusateur certains Etats européens qui ont pris des mesures de restriction à l’encontre de certains pays africains en riposte au variant Omicron, il a estimé que c’est une injustice et une ségrégation non justifiée. Ces restrictions coïncident avec la période des fêtes de fin d’année qui est une relance touristique et économique. Il est soutenu dans son cri de cœur par le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres.
Pour ce dernier, l’Afrique était doublement « condamnée » dans cette pandémie, en n’ayant pas accès à suffisamment de vaccins d’abord, et en étant maintenant bloquée dans sa reprise économique. Antonio Guterres a donc fait des propositions aux États européens. « On a les instruments pour voyager en sécurité. Alors utilisons ces instruments pour éviter ce genre… si vous me permettez de le dire ainsi… d’apartheid du voyage ! ».

Advertisement
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *