Connectez-vous

Santé

Covid-19: aucun décès lié au variant Omicron d’après l’OMS

Publié

le

Alors que de plus en plus de pays disent détecter des cas du variant Omicron à travers le monde, aucun décès n’a été rapporté à cette nouvelle souche. Mais cette donnée pourrait rapidement évoluer.


Une mortalité pour le moment inexistante. L’Organisation mondiale de la santé a déclaré ce vendredi ne pas avoir détecté de morts liés au nouveau variant Omicron.

Comme plus de pays font des tests pour tenter de détecter le nouveau variant, « nous aurons plus de cas, plus d’informations, et – bien que j’espère que non – possiblement des morts », a souligné Christian Lindmeier, porte-parole de l’OMS.
Le nouveau variant, classé « inquiétant » par l’OMS, a été détecté d’abord en Afrique australe. Mais depuis que les autorités sanitaires sud-africaines ont alerté l’OMS le 24 novembre, des infections avec Omicron ont été constatées dans une trentaine de pays sur tous les continents.


Variant Omicron et 5ème vague: quelles sont les règles en vigueur pour voyager ?
De nombreuses inconnues
Si, en-dehors de l’Afrique australe, les premières infections ont pu être rattachées en général à des personnes ayant voyagé dans la région, les premiers cas de transmission locale apparaissent désormais, aux Etats-Unis ou en Australie par exemple. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) juge « élevée » la « probabilité qu’Omicron se répande au niveau mondial », même si de nombreuses inconnues demeurent: contagiosité, efficacité des vaccins existants, gravité des symptômes.


En France, neuf cas ont été confirmés par les autorités. Mais il est possible que le nombre réel d’infections soit plus important. Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, a ainsi déclaré sur Franceinfo ce matin que le variant Omicron « circule probablement depuis plusieurs semaines ».

Il en a profité pour assurer qu’outre la cinquième vague, « l’urgence c’est aussi de freiner la diffusion » de cette nouvelle souche du Covid-19.

Divers laboratoires, dont Moderna, AstraZeneca, Pfizer/BioNTech et Novavax, se sont dits confiants dans leur capacité à créer un nouveau vaccin contre Omicron. La Russie a, elle aussi, annoncé travailler sur une version de son Spoutnik V ciblant spécifiquement ce variant.

Jamais un variant du Covid-19 n’avait provoqué autant d’inquiétude depuis l’émergence de Delta, actuellement dominant et déjà très contagieux.

L’OMS juge « élevée » la « probabilité qu’Omicron se répande au niveau mondial », même si de nombreuses inconnues demeurent: contagiosité, efficacité des vaccins existants, gravité des symptômes. A ce jour cependant, aucun décès associé à Omicron n’a été signalé.

Louisa-Carla(coll)           

Advertisement
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *