Connectez-vous

Afrique

Madagascar/violences basées sur le genre:les étudiantes alertent les autorités

Publié

le

Les jeunes malgaches se mobilisent contre les violences basées sur le genre à la faveur des ateliers et débats dans la capitale, Antananarivo.

Des initiatives contre des violences basées sur le genre à Madagascar. Les étudiants sont en croisade contre ce phénomène qui prend de l’ampleur dans ce pays. Nirina Hasimpandresena, étudiante en droit public à l’Université de Tuléar, dans le sud-ouest de l’île décrit le quotidien des femmes malgaches: « Dans le Sud, on ne considère pas du tout les femmes. Elles ne peuvent même pas prendre la parole lors des réunions dans des villages. Il y a aussi ces traditions : on oblige les petites filles de 12 ans, voire moins, à se marier avec un vieux pour que les parents puissent avoir des bœufs, de l’argent. C’est comme si c’était normal que les petites filles de 12 ans tombent enceintes et ne savent pas qu’elles sont victimes justement de cette violence ».
Organisant ces activités, ils comptent alerter les autorités étatiques sur cette pratique. Ils ont reçu le soutien de l’association Opaly. Dans ce pays, près d’une femme sur quatre est victime de violences physiques perpétrées par son mari ou son conjoint selon une étude de l’Institut national de la statistique réalisée 2018.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *