Connectez-vous

Actualité

Ukraine: La Russie a déployé 94.000 soldats à la frontière, selon Kiev

Publié

le

La Russie a déployé plus de 94.000 soldats près des frontières ukrainiennes et pourrait se préparer à une invasion fin janvier, a déclaré vendredi le ministre ukrainien de la Défense Oleksii Reznikov devant le Parlement de Kiev.

Oleksii Reznikov a déclaré que l’Ukraine ne ferait rien pour provoquer la situation mais qu’elle était prête à riposter si la Russie attaquait.

Disney Encanto : « un régal pour les yeux », Nos raisons de foncer voir ce Disney !
SponsoriséTeleloisirs.fr
« Nos services de renseignement analysent tous les scénarios, y compris le pire », a déclaré Reznikov. « Ils notent qu’il existe une possibilité d’escalade à grande échelle de la part de la Russie. Le moment le plus probable pour être prêt à une escalade est fin janvier », a-t-il affirmé.


Escalade près de la frontière russo-ukrainienne : une invasion russe est-elle imminente ?
L’Ukraine et l’Otan s’inquiètent depuis plusieurs semaines de regroupements de troupes russes près de la frontière russo-ukrainienne.

« J’insiste sur le fait que l’escalade est un scénario plausible, mais pas inévitable, et notre tâche est de l’éviter », a ajouté Oleksii Reznikov. « Il faut pour cela rendre le prix d’une éventuelle escalade inacceptable pour l’agresseur. »

L’Ukraine a demandé mercredi à l’Otan et à l’Union européenne de préparer des sanctions à l’encontre de la Russie pour empêcher toute agression.

La Russie rejette quant à elle les soupçons selon lesquels elle s’apprêterait à lancer une offensive contre l’Ukraine et accuse Kiev de préparer sa propre offensive dans l’est de son territoire, ce que l’Ukraine dément fermement.

La Russie réclame des négociations sérieuses avec les États-Unis et leurs alliés afin de garantir que l’Alliance atlantique ne s’étendra pas vers l’Est et qu’aucun système d’armement ne sera positionné près du territoire russe, mais Kiev considère que Moscou n’a aucun droit de regard sur la question.

Rappelons qu’un soldat ukrainien a été tué sur la ligne de front dans des échauffourées avec les séparatistes prorusses dans l’est de l’Ukraine, a annoncé l’armée, jeudi 2 décembre. Dans un communiqué, cette dernière a accusé les séparatistes d’avoir tiré sur ses positions au lance-grenade et à la mitrailleuse de gros calibre.

Cette mort porte à 61 le nombre de soldats ukrainiens tués depuis le début de l’année dans l’est du pays selon un bilan établi à partir de sources officielles. Elle intervient en plein pic de tensions avec la Russie.

Le soldat a été tué mercredi, a précisé à l’AFP le service de presse de l’armée, qui a ajouté avoir perdu six militaires dans cette zone en novembre. Les séparatistes, eux, ont fait état de la perte de quelque 40 de leurs combattants depuis le début de l’année.


Des troupes russes à la frontières, selon l’Ukraine
Kiev et ses alliés occidentaux affirment, depuis plusieurs semaines, que la Russie a massé des troupes aux frontières de l’Ukraine en prévision d’une potentielle invasion. 


                                                                                                                             Louisa-Carla (coll)        

Advertisement

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *