Connectez-vous

Santé

Covid-19 : en Italie, les non-vaccinés ne peuvent plus aller au cinéma ou à des événements sportifs

Publié

le

Dès ce lundi 6 décembre, les personnes non-vaccinées en Italie de la péninsule ne pourront plus aller au cinéma, au théâtre, à des concerts ou à de grands événements sportifs. Comme ses voisins européens, l’Italie fait face à un rebond des contaminations au coronavirus et a adopté ce nouveau train de mesures pour tenter de l’enrayer. Seule exception à cette règle : les personnes récemment guéries de la Covid-19, qui ont elles aussi accès au « super pass sanitaire » accordé aux vaccinés. Le pass sanitaire de base, accessible avec un test négatif, est en revanche suffisant pour aller sur son lieu de travail.

La pass sanitaire de base, jusqu’ici exigé pour prendre l’avion ou les trains longue distance, sera désormais aussi exigé pour les transports locaux (bus, métro et trains régionaux). Des contrôles ont commencé ce lundi matin dans les gares à travers tout le pays et un nombre record de 1,3 million de pass sanitaires ont été téléchargés dimanche en vue de ce tour de vis. À Rome, un quinquagénaire dépourvu de pass s’est ainsi vu infliger une amende de 400 euros à sa descente de bus près de la Piazza del Popolo dans le centre historique, selon le quotidien Il Corriere della Sera. « Je ne l’ai pas parce que je voulais me faire vacciner dans les prochains jours », s’est-il justifié. Ce week-end, toujours à Rome, le port obligatoire du masque à l’extérieur est entré en vigueur dans les artères les plus commerçantes, particulièrement fréquentées en vue des chats de Noël.

Introduit pour la première fois en août, le pass sanitaire de base était requis pour aller au cinéma, au théâtre, au musée, dans les restaurants. En octobre, il était devenu obligatoire sur tous les lieux de travail. À partir de ce lundi, le « super pass sanitaire », qui peut être obtenu uniquement si on est vacciné ou récemment guéri de la Covid-19, sera exigé pour toutes les activités culturelles et à l’intérieur des restaurants. En revanche, le pass de base est suffisant pour manger en terrasse ou prendre un café debout au bar.

Avec ce nouveau train de mesures, les conditions d’obtention d’un pass sanitaire – qui permet à son détenteur d’accéder à divers services et activités de loisirs – sont également renforcées afin d’en exclure les personnes ayant subi un test négatif dans les dernières 48 heures mais n’ayant pas reçu une injection de vaccin contre le COVID-19.

La plupart de ces annonces étaient largement anticipées après les récents commentaires de plusieurs ministres.Mais le gouvernement de Mario Draghi a également décidé, de manière inattendue, de rendre obligatoire l’utilisation du pass sanitaire dans les transports en commun, une mesure plus difficilement applicable. La présentation d’un test négatif sera acceptée, a précisé le gouvernement.

Près de 10.000 nouveaux cas quotidiens de COVID-19 sont recensés en Italie, avec environ 80 morts par jour.
L’Italie, premier pays européen durement frappé par la pandémie début 2020, a enregistré jusqu’ici plus de 134.000 décès. Même si les contagions sont en hausse, elle fait mieux que ses voisins, avec entre 15.000 et 20.000 nouveaux cas quotidiens enregistrés ces derniers jours. Presque 85% des plus de 12 ans sont complètement vaccinés contre la Covid-19, la campagne pour le rappel est en cours et les vaccins seront bientôt disponibles pour les enfants âgés de 5 à 11 ans.

                 Louisa-Carla (coll)          

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *