Connectez-vous

Musique

Affaire Almok et son Bébé au dos à l’aéroport de Cotonou : « Je n’assume que mes responsabilités de mère africaine »

Publié

le

La chanteuse togolaise Almok salue le peuple béninois pour l’avoir hissé très haut à sa descente d’avion à Cotonou pour le concert de Blaaz.

Une image de la chanteuse togolaise sur laquelle elle portait un bébé au dos à l’aéroport international Cardinal Bernardin Gantin a fait le tour de la toile ce week-end. Alors qu’elle était venu en tant que Guest star pour accompagner le mythique rappeur béninois Blaaz sur scène lors de son concert, Almok crée la sensation et fait le buzz avant le concert.

« Nombreux avez-vous été à relayer ces images sur les réseaux sociaux. Très vite, elles sont devenues virales. Ma question, qu’ai-je fait d’extraordinaire pour séduire tant d’esprits? Je n’assume que mes responsabilités de #Mère africaine. Je n’abandonnerai jamais mes enfants pour un luxe ou un quelconque confort. Ils sont toujours avec moi, même au studio », a écrit la star qui dit être simplement dans son rôle.

Advertisement

Reconnaissance

« Vous m’avez applaudie, vous m’avez défendue, vous m’avez soutenue, vous avez même pris le risque de me hisser au rang de modèle. Les journaux, les blogueurs, les plateformes digitales, les artistes, les chaînes de télévision, les politiques, les jeunes, les plus âgés, tout internaute de notre sphère s’en saisit et me bénit. Des coups de fil chargés d’éloges se sont enchaînés. Qui suis-je? Qui suis-je pour mériter tout cet amour ? Oui qui suis-je pour m’enorgueillir? Larmes aux yeux, vos commentaires m’ont emportés !
je vous nomme désormais mes INCONDITIONNELS. Vous êtes des fans loyaux et très sincères. »

Je vous exprime la plus profonde et sincère des reconnaissances en ce jour et vous promets de lutter pour un minutieux entretien de nos liens.
Puisse Dieu vous bénir et vous le rendre au centuple. Mes efforts de succès ne pourront aboutir sans vous. Vous êtes les architectes de Stars, je m’abandonne à vous. »

Advertisement

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *