Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

République bolivarienne du Venezuela : Le visage social de la gouvernance Maduro

Partagez

25 Vus

En dépit de tout. A bâton rompu avec des professionnels des médias à Cotonou, l’ambassadeur de la république bolivarienne près le Bénin, Belen Teresa Orsini a passé en revue, les politiques du président Nicolas Maduro en faveur des couches les plus défavorisées en particulier, et des Vénézuéliens en général.

« Malgré le blocus économique, le Vénézuela n’est pas statique mais progresse. Le gouvernement du président Nicolas Maduro recherche perpétuellement des solutions pour résoudre les problèmes et prend des mesures de protection à l’endroit des populations… ». Tel fut le décor planté par Belen Teresa Orsini, avant d’abord les progrès réalisés par son pays dans les secteurs vitaux de la vie socioéconomique.   

 On retient globalement qu’au Vénézuela, l’éducation est gratuite de la maternelle à l’université, et que plus de 60 établissements d’enseignements supérieurs sont bénéficiaires de cette mesure.  Dans le domaine de la santé, une assistance est offerte aux centres de santé suivie d’une distribution gratuite de médicaments.

En termes de vivres ou de denrées alimentaires, le gouvernement bolivarien a apporté une aide concrète au programme de protection des aliments appelé ‘’Comités locaux d’approvisionnement et de production dénommé Clap’’. Cette aide consiste a distribué régulièrement des produits alimentaires de base à chaque famille vénézuélienne, ainsi que l’attribution d’obligations d’aide économique, par le biais du Carnet de la Patrie, à la population la plus touchée par la situation actuelle, notamment les retraités, les mères célibataires, les étudiants.

A en croire l’ambassadeur de la république bolivarienne près le Bénin, Belen Teresa Orsini plus de 2 millions de personnes jouissent de ces facilités. Aussi, de nombreux logements sociaux sont construits grâce au financement par la Banque de trésorerie (Bt) de la banque d’Etat, à hauteur de 82.044.769.956 bolivars (Bs). Ce montant a donc servi au financement des projets de construction de logement, d’urbanisme, de construction d’immeuble et de centres commerciaux.  

Pour davantage garantir la sécurité à ses compatriotes sur l’ensemble du territoire national, le président Nicolas Maduro a recommandé l’interdiction de port d’armes et entrepris une vaste opération de rachat et de destruction des armes en circulation. Le gouvernement vénézuélien est aussi en ordre de bataille permanant contre le trafic de drogue. Toujours au plan sécuritaire, il a été créé l’université de la sécurité qui forme des fonctionnaires de police.  

Dans son combat pour la souveraineté, et son droit d’exister en tant que peuple indépendant, la république bolivarienne a des amis. « Le président Maduro et son cabinet continuent de nouer des alliances avec des pays alliés tels que la Russie, la Chine et la Turquie pour garantir les biens et services basics de la population… », a expliqué l’ambassadeur de la république bolivarienne près le Bénin, Belen Teresa Orsini. Ces alliances portent entre autres sur la coopération militaire, la santé, l’énergie, la défense et les textiles avec le Kenya.  

Des défis restent tout de même à relever. Et dans ce registre, Belen Teresa Orsini évoque deux axes à savoir, la paix et la diversification de la production agricole. ‘’ Nous priorisons le dialogue avec la classe politique se réclamant de l’opposition aux fins de parvenir à un climat de paix, et de relancer la diversité de notre économie, de notre appareil de production, parce que en tant que pays pétrolier, nous devons développer notre région… », a conclu, l’ambassadeur de la république bolivarienne près le Bénin, Belen Teresa Orsini.  


Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *