Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Zone de libre-échange continental : Le Bénin, le Nigeria, le Gabon et la Guinée équatoriale adhèrent

Partagez

34 Vus

Le président en exercice de l’Union africaine a ouvert ce dimanche 7 juillet, les travaux du sommet de l’UA qui se tient à Niamey, au Niger, sur la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlec). Trente-deux chefs d’Etat prennent part à cette rencontre qu’abrite la capitale nigérienne, et quatre nouveaux pays ont déjà marqué leur adhésion.

Le Bénin, le Nigeria, le Gabon et la Guinée équatoriale ont ratifié l’accord sur la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlec). Très applaudies, les présidents nigérian, Muhammadu Buhari et béninois, Patrice Talon, ont signé le texte à la satisfaction des membres de l’organisation présents dans la salle suivi du Gabon et la Guinée équatoriale qui ont aussi apposé leur signature ce dimanche matin. 27 pays ont déjà ratifié cet accord, alors que 54 sur les 55 pays du continent l’ont signé. Le président du pays hôte de ce sommet, Mahamadou Issoufou, président du Niger, s’est réjoui de cet événement qui apporte un nouveau souffle à l’économie de ces Etats membres : « L’entrée en vigueur de la zone de libre-échange africaine est l’évènement le plus important dans la vie de notre continent depuis la création de l’OUA et sa transformation en union africaine (UA)», a déclaré le président nigérien. « Il faudra lever les obstacles qui nous empêchent de parvenir aux objectifs visés pour que cette zone soit pleinement opérationnelle », a précisé l’égyptien Abdel Fattah al-Sissi, président en exercice de l’Union africaine. Il  faut rappeler que ce projet qui se concrétise est l’un des étendards de l’agenda 2063 de l’Union africaine qui vise à créer un marché commun de 1,2 milliard d’habitants dont le PIB avoisinerait 2 500 milliards de dollars. Pour y parvenir, le Président du Niger, Mahamadou Issoufou avait été choisi pour consulter ces paires afin que ce projet puisse se concrétiser. Ce sommet de l’Union africaine qui se déroule sous haute surveillance sécuritaire, a enregistré quatre nouveaux pays qui ont annoncé leur adhésion à la Zlec ce dimanche matin.


Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *